WEBREVIEW

Le Rôle Des Mega-Obstacles Dans La Formation Et Le Façonnement Des Ergs :Quelques exemples du Sahara

A l’échelle synoptique, la présence de méga-obstacles dans un désert aboutit
aux conséquences : apparition des aires d’abri, de recollement et de « cols »,
chacune avec ses caractéristiques. Cependant la répartition et la disposition des
massifs rocheux et des dépressions topographiques, induisent en plus d’une
circulation éolienne au voisinage d’un relief, des couloirs (Venturi) de
circulation privilégiée de courants transporteurs de sable et une dynamique qui
se répercute sur l’environnement : ensablement des infrastructures pétrolières,
des aérodromes, des routes et des oasis.
Les ergs qui se forment à l’amont de l’obstacle sont des aires à budget
sédimentaire positif, tout comme ceux qui se forment à l’aval de l’obstacle,
mais toujours derrière l’aire d’abri (aire de recollement) ; par contre, les ergs de
part et d’autre de l’obstacle (« col ») sont à budget sédimentaire négatif.
Les ergs : Erraoui, Iguidi, Chech et le Grand Erg Occidental sont formés et
façonnés par le massif des Eglab, les ergs : Mourzouk, Oubari, Issouane
N’arrarrene, les ergs maliens et mauritaniens sont façonnés par les massifs
Tassili- Hoggar.


Document joint


 
| info visites 3167226

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 03   ?

Creative Commons License