WEBREVIEW

L’évaporation Des Lacs De Barrages Dans Les Régions arides et semi arides :Exemples Algériens

La vitesse d’évaporation (mm/j) est fonction de la température de l’air, de
l’insolation, de la vitesse et de la turbulence du vent (Emsalem R., 1970 ;
Remenieras G., 1986 ; Mamou A., 1990 ; Godard A. et Tabeaud M., 1993). Les
lacs d’eau (sebkhas et chotts) situés dans des zones arides présentent une forte
évaporation puisque l’ensemble des facteurs se trouvent réunis ; une température
de l’air souvent élevée pendant les saisons sèches, une forte insolation presque
continue durant toute l’année et une présence considérable de vents secs (grande
vitesse) surtout durant l’automne et le printemps.


Document joint


 
| info visites 3424695

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 04   ?

Creative Commons License