WEBREVIEW

LES FOGGARAS DU GRAND ERG OCCIDENTAL ALGERIEN

La présente étude évoque un patrimoine culturel national ou plutôt mondial,
puisqu’elle existe seulement dans 50 pays du monde. Connue sous les noms
qanât en Iran, Khettara au Maroc, Kariz au Pakistan et en Afghanistan, la
Foggara est un système hydraulique ancestral de captage et de distribution
d’eau. Composée d’une canalisation ou d’une galerie souterraine et équipée de
puits d’aération, elle capte les eaux de la nappe pour l’alimentation du ksar et
l’irrigation de la palmeraie. Il existe des Foggaras qui sont alimentées par la
nappe du Continental Intercalaire à partir du plateau de Tadmait, véritable
Château d’eau des Foggaras. D’autres sont par contre alimentées par la nappe
phréatique du Grand Erg Occidental. A la sortie de la galerie, l’eau remonte à la
surface libre et le réseau d’irrigation, très bien adapté à la topographie du
terrain, assure par gravité l’irrigation du dernier jardin.
Selon le dernier inventaire effectué par l’Agence national des ressources
hydriques en 1998, il ne reste que 903 Foggaras fonctionnelles réparties dans le
Touat, Gourara et Tidikelt. Aujourd’hui, ce nombre est revu à la baisse en
raison de l’effondrement des galeries causé par les crues et l’ensablement.


 
| info visites 3425075

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 07   ?

Creative Commons License