WEBREVIEW

Effets comparés des saisons d’été et d’hiver sur l’efficacité du traitement de la paille de blé dur à l’urée

Le traitement à l’urée augmente la teneur en matières azotées totales de la paille de 3,3 à 10,8% avec le traitement d’été (PTUE) et de 3,3 à 9,3% avec le traitement d’hiver (PTUH) L’amélioration des quantités ingérées est de 42,8% avec la paille PTUE et 40,0% avec la paille PTUH pour des moutons adultes. Chez des agneaux en croissance, cette augmentation des quantités ingérées n’est que de 19,8% avec la paille PTUE et seulement de 8,2% avec la paille PTUH. Cette différence dans l’ingestion des pailles serait dûe à la quantité de compléments distribuée plus élevée aux agneaux qu’aux moutons et au phénomène de substitution plus élevé avec la paille PTUH moins riche en azote que la paille PTUE. Les traitements d’été et d’hiver améliorent la digestibilité de la paille traitée dans les mêmes proportions par rapport à la paille non traitée. Le croît réalisé par les agneaux est un peu plus élevé avec le régime renfermant la paille PTUE (103 g/j) qu’avec le régime renfermant la paille PTUH (96 g/j) à même niveau de complémentation et, est comparable à celui du régime renfermant la paille PNT (103 g/j) mais avec une complémentation moins importante. Les régimes renfermant la paille PTUE et PTUH permettent une économie alimentaire de 8 et 15% par kg de croît. onomie de Dijon (INRA) - France


 
| info visites 2114122

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Agronomie  Suivre la vie du site Recherche Agronomique  Suivre la vie du site Numéro 08   ?

Creative Commons License