WEBREVIEW

Polymerisation du phenylacetylene en presence d’un système ziegler – natta forme en associant : un carboxylate de fer (III) et le triethylaluminium.

La polymérisation du phénylacétylène a été conduite comparativement dans le cyclohexane et le toluène en présence des deux systèmes amorceurs Fe (naph)3 - AlEt3 et Fe (CH3CH2CO2)3 – AlEt3 . Les réactions fournissent deux fractions de polyphénylacétylène. Une soluble dans le tétrahydrofuranne Favorisée par le toluène comme solvant de polymérisation. Et l’autre insoluble favorisé par le cyclohexane. La nature de l’anion carboxylate n’affecte que très peu le déroulement de la polymérisation. Les rendements globaux en polymère (25-40%) sont comparables à ceux obtenus par d’autres systèmes amorceurs Ziegler-Natta à base de Fe : Fe(acac)3-AlEt3.Fe(dmg)2.2py-AlEt3 , ou à base de Nd(naph)3-AlEt3. Toutefois, les masses molaires moyennes des fractions solubles de polyphénylacétylène ainsi obtenues sont relativement élevées. La polymérisation du phénylacétylène par ces systèmes amorceurs conduit à des enchainements linéaires formés par addition univoque des motifs monomères en configuration cis (86-98%).


Auteur(s)

Aouak T.

Petit A.

 
| info visites 2346247

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Chimie  Suivre la vie du site Journal of the Algerian Chemical Society  Suivre la vie du site Volume 06  Suivre la vie du site Numéro 02   ?

Creative Commons License