WEBREVIEW

Synthèse du phosphate tricalcique apatitique et sa céramisation en β-TCP

La maîtrise des conditions de synthèse du phosphate tricalcique (TCP) par la double décomposition, apparaît très utile vu la simplicité et la rapidité de cette méthode.
Dans le cadre de ce travail, nous avons utilisé cette technique pour synthétiser du phosphate tricalcique apatitique (TCPa). Nous avons conduit les réactions dans un milieu eau-éthanol à pH=7 et nous avons varié la température. Nous avons constaté que T=50°C est la température optimale de préparation du phosphate tricalcique apatitique (Ca/P=1,5). La calcination du TCPa à 900°C a donné lieu à la formation du phosphate tricalcique β-TCP pure qui persiste même à 1150 °C. Ensuite, nous avons mis en forme notre matériau selon deux méthodes différentes : coulage en barbotine et compaction. Le frittage réalisé entre 1050°C et 1150°C a permis de consolider le β-TCP sans transformation de la phase β du phosphate tricalcique en phase α. Nous avons montré que le compactage permet d’obtenir des meilleures résistances mécaniques (75 MPa à 1150 °C) et que lorsque la température augmente la résistance mécanique augmente aussi


 
| info visites 3420358

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 09  Suivre la vie du site Volume A   ?

Creative Commons License