WEBREVIEW

La tache septorienne du blé : Première signalisation de la présence en Algérie des deux Mating types du téleomorphe Mycosphaerella graminicola (Fuckel) Schröter, (anamorphe : Septoria tritici Rob. ex Desm.) et diversité phénotypique de l’agent pathogène

La culture du blé reste fortement attaquée en Algérie par la tache septorienne (septoriose) causée par Mycosphaerella graminicola (anamorphe = Septoria tritici). Ce pathogène s’est montré très préjudiciable au cours des dernières décennies, pouvant réduire les rendements de plus de 60%. Cependant, aucun des travaux réalisés n’a jamais signalé la présence du téléomorphe M. graminicola en Algérie, principale source de variabilité du pathogène. Aussi, dans une première approche, l’étude de la diversité phénotypique de ce pathogène a porté sur une collection de 27 isolats dont 23 sont issus du blé dur et 4 du blé tendre, obtenus des régions Centre (Mitidja, Kabylie) et région Est (Constantine, Annaba). Les résultats ont montré une variabilité des isolats sur le plan cultural, morphologique et pathologique. Dans une deuxième partie, des confrontations
d’isolats réalisés deux à deux ont permis pour deux couples l’obtention de pseudothèces, indiquant l’existence en Algérie des deux mating types compatibles nécessaires à la formation du téléomorphe. Ces résultats supposent donc la possibilité de formation de la reproduction sexuée dans les cultures, chose qui n’a jamais été observée à ce jour en Algérie.


 
| info visites 3424604

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 11  Suivre la vie du site volume B   ?

Creative Commons License