WEBREVIEW

Les tendances emergentes du nouvel ordre constitutionnel en afrique

Cette réflexion est un regard croisé sur les pratiques constitutionnelles des Etats africains. Elle reprend principalement les caractéristiques de l’Etat du droit constitutionnel en Afrique. L’analyse que propose cette réflexion s’appuie sur la situation des Etats africains à partir des voyants constitutionnels et législatifs mais aussi de leur pratique de la démocratie.
Cette présentation est en quelque sorte à la fois une photo de situation de l’ordre constitutionnel imprimé en Afrique par les processus de démocratisation des années 1990. Elle sera perçue et analysée au moyen de plusieurs entrées croisées mais complémentaires. Premièrement, la suprématie de la constitution ; deuxièmement, le système partisan ; troisièmement, le droit des élections, quatrièmement, l’autorité de la loi, cinquièmement, les droits de la personne humaine, sixièmement, l’encadrement de la fonction présidentielle, septièmement, la séparation des pouvoirs, et enfin huitièmement, le contrôle de constitutionnalité. Cependant, l’examen du nouvel ordre constitutionnel appelle des observations de fond qu’il est possible de structurer autour de deux pôles : le premier est celui des lignes de fond structurelles (I) et le second, celui des lignes variables mouvantes (II).


Document joint


 
| info visites 2114859

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science juridiques, politiques et administratives  Suivre la vie du site مجلة المجلس الدستوري  Suivre la vie du site الـعـدد 04   ?

Creative Commons License