WEBREVIEW

Quelle distance optimale pour résoudre le syndrome Nimby dans les villes Algériennes ? : Cas de service de déchets

Nous avons utilisé la méthode d’évaluation contingente pour répondre au phénomène Nimbay enregistré au sein des villes algériennes en matière de choix de l’emplacement des sites d’élimination des déchets urbains. Le refus des habitants aux centres d’enfouissement techniques des déchets est souvent justifié par la proximité aux habitations et par les externalités négatives engendrées par ces centres ou décharges. L’estimation d’une distance moyenne acceptable via un modèle d’intervalle donne une distance moyenne de 4.09 km, une distance supérieure à la distance minimale prévue par la réglementation en vigueur fixée à 200m. Plusieurs facteurs influencent la décision des habitants pour déterminer la distance minimale préférée, le revenu, la satisfaction de service actuelle de déchets, la distance actuelle par rapport à la décharge.


Document joint


Auteur(s)

Brahim DJEMACI

 
| info visites 2126257

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Economie, commerce et gestion  Suivre la vie du site مجلة الباحث  Suivre la vie du site Numéro15   ?

Creative Commons License