WEBREVIEW

Gestion rationnelle des irrigations de complément des cultures de légumineuses alimentaires et céréales

Le développement harmonieux d`une plante ne peut être obtenu que par une couverture totale des besoins en eau de celle ci durant tout son cycle végétatif. Toute restriction hydrique se traduit par une baisse du potentiel de production de la plante, suite à la perturbation de son activité physiologique provoquée par un déficit de consommation en eau, communément appelé stress hydrique. En Algérie, les cultures de légumineuses alimentaires à grosses graines et de céréales sont habituellement conduites en culture pluviale, dans toutes les zones à vacation céréalière. La mauvaise répartition des précipitations dans l`espace et dans le temps rend ces cultures très aléatoires, particulièrement dans les sols peu profonds et/ou peu rétensifs. Nos résultats expérimentaux montrent que les irrigations de complément représentent un des moyens des plus importants pour luter contre le manque d`eau, à condition qu`elles soient utilisées rationnellement. Une bonne maîtrise de ces irrigations nécessite :- une parfaite connaissance des caractéristiques de rétention en eau du sol ; - la maîtrise des facteurs climatiques agissant sur le bilan hydrique de la zone de culture ; - un bon choix de date de semis afin de faire bénéficier la culture d`un maximum de précipitations ; - la maîtrise des ressources en eau et du prix du m3 d`eau d`irrigation (efficience d`utilisation de l`eau )


 
| info visites 2130064

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Agronomie  Suivre la vie du site Recherche Agronomique  Suivre la vie du site Numéro 01   ?

Creative Commons License