WEBREVIEW
Accueil > Géographie > Bulletin des Sciences Géographiques > Numéro 15 > Numéro 15

Numéro 15

Articles de cette rubrique


Détermination du niveau moyen de la méditerranée occidentale à partir de données Topex 1 Poseidon et Jason-1

La détermination de la forme de la surface de la mer par altimétrie spatiale n’est pas un concept nouveau (missions SEASAT en 1978 et GEOSAT en 1984). Pourtant, la mise en évidence et la compréhension des phénomènes océanographiques et géophysiques qui en découlent représentent aujourd’hui un défi dont l’étude de ces phénomènes nécessite des systèmes spatiaux performants et la programmation de nombreuses missions successives. Les missions spatiales en cours (Topex/Poseidon et Jason-1) sont prévues pour répondre à ces attentes. L’analyse séparée ou globale de leurs mesures altimétriques respectives requiert la recherche d’une très grande exactitude dans la détermination des différents paramètres permettant d’accéder au calcul de la hauteur de la mer au-dessus d’un ellipsoïde de référence.
Dans cet article, nous présentons une méthodologie d’exploitation des données altimétriques issues des satellites Topex/Poseidon (06 cycles) et Jason-1 (06 cycles) pour déterminer le niveau moyen de la Méditerranée Occidentale. La comparaison de la surface obtenue avec celle calculée par le modèle de géoïde global EGM96 a fourni des écarts de l’ordre décimétrique.



A Gamma-convergence Applied to Multispectral Image Classification and Restoration

The main objective of this paper is to develop a model which combines in the same process image classification and restoration. Image classification consists of assigning a label to each site of an image to produce a partition into homogeneous labeled areas. The classification problem concerns many applications, like in the field of remote sensing : land use management, monitoring, urban areas. Observed images are often affected by degradations. The purpose of restoration is to find an original image describing a real scene from the observed one. This problem can be identified by inverse problem. ln general, it is ill-posed in the sense of Hadamard. The existence and uniqueness of the solution are not guaranteed. It is therefore necessary to introduce an a priori constraint on the solution. This operation is the regularization. We can distinguish two types of regularization : the linear one and the non-linear. ln this paper, we develop a model proposed by C.Samson, combining classification and restoration with non linear regularization. Ifs based on works developed for phase transitions in fluid mechanics by Van der Walls-Cahn-Hilliard, and uses a Gamma-convergence theory. This mode ! is named variational model, due to the fact that calculus of variations is its main too !. The classification-restoration is obtained by minimizing a sequence of functionals. The result is a classified and restored image, and corresponds to an image composed of homogeneous classes, separated by minimum length boundaries. The minimization problem is transformed by Euler-Lagrange equations into PDEs (Partial Differentiai Equations) resolution problem. We have experimented this model on synthetic and satellite images. For real images, we have considered images from SPOT-1 satellite representing the regions of Blida in south-west of Algiers (capital of Algeria). We will discuss at the end ofthe paper the results we have obtained.



Sensors and Actuators of the Alsat-1 First Algerian Low Earth Orbit Observation Microsatellite ln Orbit

This paper describes the attitude determination control system for earth observation (imaging mode) on Alsat-1 first Algerian micro satellite in orbit. The attitude determination sensor required is a magnetometer and sun sensor and the actuator required is a Y/Z wheels and magnetorquer coi !. ln addition the in orbit results obtained by telemetry from the ground station are much better than the Alsat-1 mission requirements.



Possibilités de révision cartographique au 1/50000 a partir de l’imagerie satellitaire : cas de l’imagerie IRS/1C

Dans cette publication, nous étudions les possibilités offertes par l’imagerie satellitaire Indienne dans le processus de révision de la cartographie nationale à l’échelle 1/50 000. L’imagerie IRS/1C a été utilisée au cours de cette étude. Les différentes étapes de ce processus ont été détaillées dans cette publication, illustrées avec une expérimentation réelle. Les résultas obtenus sont présentés dans cette étude.



Ajustement avec contraintes internes des réseaux géodésiques

L’étude menée à travers cet article porte sur l’établissement des réseaux géodésiques bidimensionnels basé sur les méthodes d’ajustements avec contraintes internes. La notion des contraintes internes ou des réseaux libres reste très utilisée en géodésie grâce à leur propriété d’indépendance du choix de configuration du Datum. Cette indépendance permet l’obtention d’une solution optimale du réseau estimé sans aucune influence des effets externes dus au système de référence. Cette méthode offre certains avantages tels que la conservation de la qualité des observations et de la forme géométrique du réseau. Les tests effectués ont porté sur l’ajustement d’un réseau géodésique d’une zone pilote composée de 13 points géodésiques de premier ordre « Nord Sahara 1959 » situés dans la région Nord Ouest du pays. Les résultats obtenus sont jugés acceptables en vue de la précision exigée en géodésie classique (10 ppm). La moyenne des écarts types sur la position planimétrique est de l’ordre de 16 cm. A titre comparatif avec l’ajustement standard, l’analyse des résultats a révélé la puissance de la méthode présentée.



La distance horizontale entre deux points

Tout dépendant des applications envisagées et/ou de la précision escomptée, chacun peut choisir « sa » définition de la distance horizontale entre deux points. Le géodésien Burkholder en 1991 a donné quelques définitions de cette distance :

  • HD(1) = C’est un des côtés de l’angle droit dont la distance inclinée serait hypoténuse, l’autre étant la dénivelée. Burkholder déclare de son côté que c’est la distance horizontale des géomètres, probablement par opposition de la distance horizontale des géodésiens, que c’est la distance obtenue par G P S, et en donne une définition différente.
  • HD(2) = La distance entre les deux directions d’un fil à plomb selon le plan tangent à l’instrument.
  • HD(3) = La corde entre deux directions du fil à plomb en ces deux points. Les deux termes de la mesure étant au même niveau et la corde étant perpendiculaire à la verticale menée en son milieu.
  • HD(4) = La distance entre les directions du fil à plomb entre ces deux points. le long d’une surface de niveau quelconque.
  • HD(5) la distance selon un arc situé au niveau moyen des mers entre les directions du fil à plomb entre ces deux points.
  • HD(6) La distance selon la géodésique tracée sur un ellipsoïde de révolution entre les directions du fil à plomb entre ces deux points.
  • HD(7) = La distance entre ces deux points dans une projection conforme.

On a choisit deux points géodésiques, assez éloignés pour que les différences soient appréciables, mais sans excès, on a calculé ces distances, et quelques autres.



| info visites 2118750

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géographie  Suivre la vie du site Bulletin des Sciences Géographiques  Suivre la vie du site Numéro 15   ?

Creative Commons License