WEBREVIEW
Accueil > Science de la terre, eau et environnement > LARHYSS Journal > Numéro 06 > Numéro 06

Numéro 06

Articles de cette rubrique


ANALYSE DE DONNEES DE PRECIPITATIONS PAR APPROCHE MARKOVIENNE

Dans cet article, nous présentons une technique d’analyse des précipitations dans le nord de l’Algérie par un modèle markovien. Pour ce faire, nous avons utilisé une série d’images collectées durant le mois de janvier 2001 par le radar météorologique de Sétif. Ces dernières ont été utilisées pour construire des séries chronologiques de précipitations aussi bien sur terre que sur mer. En utilisant un modèle markovien, nous avons pu montrer dans un premier temps, que les échos de précipitations sont bien décrits par une chaîne de Markov d’ordre un à deux états, à savoir “présence de précipitation“ et “absence de
précipitation“. Dans un second temps, nous avons augmenté l’ordre du modèle afin de mieux apprécier l’influence du passé sur le comportement du phénomène. Ainsi, en modélisant ce dernier par une chaîne de Markov du
second ordre, nous avons obtenu une meilleure description des précipitations.
En effet, les probabilités à priori et les probabilités stationnaires que nous avons calculées sont quasiment identiques.



OPTIMISATION DU RESEAU PLUVIOMETRIQUE HODNEEN PAR LA METHODE DES ALGORITHMES GENETIQUES SPATIALISES

Le problème traité est la diminution du nombre de stations d’observations pluviométriques d’un réseau installé dans le bassin du Hodna (Algérie), en choisissant les stations qui rendent le réseau le plus représentatif géographiquement, et cela pour alléger les coûts de fonctionnement et d’entretien du réseau. La formulation du problème ainsi
énoncé a donné lieu à la recherche d’un partitionnement optimal d’un ensemble de N individus en k classe. Ce problème combinatoire demande l’application des algorithmes approchés pour le résoudre. Pour ce faire, une méthode de
résolution a été élaborée et qui consiste en un algorithme génétique spatial (SGA). Pour finaliser, un logiciel interactif a été établi à l’aide de
l’environnement de développement MATLAB. Le résultat de cette méthode est la déduction de cinq stations matérialisant la zone et représentant, en fait, une
série de 37 stations pluviométriques implantées actuellement dans le bassin.



PRODUCTION ET EXPORTATION DES SEDIMENTS EN SUSPENSION LORS DES EVENEMENTS DE CRUE:CAS DU BASSIN VERSANT DE L’OUED MOUILAH

Le processus du transport des matières solides en suspension dans les bassins versants est complexe. Il est étroitement lié à l’intensité des précipitations, à la
configuration des bassins versants et aux conditions hydrauliques. Pour essayer de comprendre l’influence de ces facteurs sur la genèse et le cheminement des
particules en suspension dans les cours d’eau des zones semi-arides méditerranéennes, on s’est intéressé à l’Oued Mouilah, considéré comme le plus important affluent de la Tafna. Pour ce faire, on étudie les différents épisodes de
crue, leur rôle dans l’amplification du transport solide ainsi que le comportement du bassin lors de ces évènements exceptionnels.



CARACTERISATION DE LA POLLUTION DES EAUX RESIDUAIRES DE LA ZONE INDUSTRIELLE D’EL-HADJAR, ANNABA

L’objectif de cette étude est l’évaluation de la charge polluante des eaux résiduaires de la zone industrielle d’El-Hadjar-Annaba. Cette pollution est générée par les effluents domestiques ajoutés à ceux de différentes industries constituantes l’une des plus importantes zones industrielles d’Afrique. Les essais de caractérisation des eaux résiduaires ont montré une forte et irrégulière
pollution qui est préjudiciable pour le milieu récepteur aquatique (oued, mer).
La norme Algérienne de rejet industriel est souvent dépassée pour la majorité des paramètres étudiés. Par exemple, le rapport DCO/DBO peut atteindre la valeur de 1,8. Des huiles noires de vidanges et autres sont parfois remarquées à la surface des eaux, elles ne doivent en aucun cas être rejetées, même dans le cas de l’existence d’une station de traitement, elles sont considérées comme un inconvénient majeur dans le bon fonctionnement de celle-ci.



L’IMPORTANCE DES EAUX KARSTIQUES DANS L’APPROVISIONNEMENT EN EAU DE LA POPULATION DE TLEMCEN

Les monts de Tlemcen constituent l’un des massifs carbonatés karstiques les plus importants de l’Algérie du nord. Ils contiennent d’importants aquifères contenus dans les formations calcaréo-dolomitiques du Jurassique supérieur.
Ces dernières sont largement karstifiées. Les eaux souterraines qui y sont contenues sont essentiellement mobilisées par des forages de moyenne profondeur allant de 130 à 400m. Les analyses des eaux interceptées par ces
ouvrages ont révélé une bonne qualité physico-chimique. Ce sont des eaux de faciès prédominant bicarbonaté calcique ou magnésien. Le résidu sec de ces eaux varie de 480 mg/l à 720mg/l.
Ces importantes ressources en eau mises en évidence il y’a une vingtaine d’années contribuent pour une large part à l’approvisionnement en eau potable de la région de Tlemcen. A titre d’exemple nous avons présenté, dans ce travail,
le cas du groupement urbain de Tlemcen qui abrite la population la mieux dotée en eau potable à travers la wilaya de Tlemcen. Ceci est réalisé grâce aux nombreux forages d’eau effectués ces dernières années. Enfin il faut souligner que ces ressources en eau sont sérieusement menacées d’une dégradation de leur qualité et qu’il est impératif de réfléchir dès à présent à la mise en place de
périmètres de protection.



EVOLUTION DE L’IRRIGATION

Faut-il développer l’irrigation ou les cultures pluviales ? Si ces dernières pouvaient satisfaire les besoins alimentaires et n’utilisaient pas assez de terres, elles seraient une solution salutaire. Ce n’est pas toujours le cas et l’augmentation des rendements agricoles est réalisée par ce facteur (...)


ESSAIS D’ADSORPTION DE LA TYROSINE SUR CHARBON ACTIF EN GRAINS ET EN POUDRE

L’objectif de ce travail est d’étudier les possibilités de rétention de la tyrosine par le charbon actif. Au cours de l’étude expérimentale, les essais en réacteur
statique ont permis de suivre les cinétiques d’adsorption de la tyrosine sur charbon actif en grains et en poudre en eau distillée. L’influence de paramètres réactionnels tels que la masse d’adsorbant, le pH ou la concentration initiale de la tyrosine a été également observée.
Pour une masse constante du charbon actif, les cinétiques ont abouti à de bons rendements d’élimination de la tyrosine. Le charbon actif en grains ainsi que le
charbon actif en poudre aboutissent à des rendements importants, surtout lorsque le milieu est tamponné. Une élimination optimale est observée pour des
pH acides ne dépassant pas 6. Selon la gamme considérée, un accroissement des rendements est aussi noté lorsque les masses d’adsorbants augmentent.



EVOLUTION BIOCLIMATIQUE ET ACTIONS DE DEVELOPPEMENT SUR LE LITTORAL OCCIDENTAL ALGERIEN

Les différentes conditions hydroclimatiques qui règnent sur et au-dessus d’un plateau continental ont de considérables effets sur l’écologie du milieu (température, richesse nutritive et production pélagique). En effet, l’évolution
bioclimatique définie, reflète nettement les conditions dominantes imposées audessus du plateau continental. En fonction des apports apportés à la mer (pluviométrie, température, vent...) et ceux remontés par la dynamique marine
interne, on peut distinguer deux types d’années :
i. des années à faible enrichissement qui correspondent à de maigres années en termes de toute variation des conditions continentales et marines, généralement de courte durée ii. des années à fort enrichissement qui correspondent à des années riches en événements et de transformations des conditions continentales et marines,
de forts décalages dans le temps. Ainsi, une période froide ou chaude mais très fluctuante influencerait l’écosystème marin et le développement du phytoplancton.
Aussi, l’impact des actions de développement sur le milieu littoral et marin est localisé essentiellement dans ces aires métropolitaines côtières, marquées par
une forte urbanisation et une concentration des activités.



IDENTIFICATION DES MASSES NUAGEUSES PAR FUSION DE DONNEES IMAGES (RADAR - SATELLITE)

Dans cet article, nous présentons une méthode de fusion d’images basée sur une approche probabiliste en vue de l’identification des masses nuageuses.
L’objectif visé est l’obtention d’une image segmentée à partir de deux images représentant la même scène captée au même moment par satellite et par radar.
L’image résultante pourrait ainsi être utilisée pour une estimation plus fine des précipitations. Pour mettre au point notre méthode, nous avons dans une
première étape, recalé les deux images à fusionner afin de superposer les pixels correspondant à un même objet observé par les deux capteurs. Ensuite, en considérant que l’image radar est constituée de trois classes « ciel clair »,
« précipitations moyennes » et « fortes précipitations » et que l’image satellitaire est constituée de deux classes « ciel clair » et « ciel nuageux », nous avons fait l’hypothèse que l’image résultante est constituée de la combinaison de ces
classes. Nous avons ainsi défini pour cette image quatre classes qui correspondent à quatre situations météorologiques, à savoir, « ciel clair », « nuages non précipitants », « nuages à précipitation moyenne » et « nuages à fortes précipitations ». Dans une seconde étape, les paramètres initiaux de chaque classe (moyenne et écart type) de chaque image sont déduits à partir d’une
modélisation gaussienne de leurs histogrammes. Ces paramètres sont utilisés pour calculer les probabilités a priori d’appartenance des pixels aux différentes
classes citées précédemment. Enfin, une première image de fusion est obtenue en appliquant la méthode du maximum de vraisemblance (Tupin et al. 2004). A partir de cette première image, les paramètres de chaque classe sont mis à jour pour être utilisés une deuxième fois, puis les mêmes opérations sont répétées jusqu’à ce qu’aucun pixel ne change de classes d’une itération à l’autre.



APPROCHE GEOCHIMIQUE DES PROCESSUS D’ACQUISITION DE LA SALINITE DES EAUX DE LA NAPPE PHREATIQUE DE BASSE VALLEE DE L’OUED M’YA (OUARGLA) LA

L’objectif de ce travail est de suivre l’évolution géochimique de la salinité des eaux de la nappe phréatique par une simulation des concentrations en ions
majeurs sous l’effet de l’évaporation isotherme (25‚C). Les résultats obtenus montrent que les eaux issues de l’altération des roches essentiellement
évaporitiques ont un faciƒs chlorué sodique, et appartiennent „ la voie saline
neutre, ce qui conduit „ la sodisation des sols dans cette région.



| info visites 2338805

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 06   ?

Creative Commons License