WEBREVIEW
Accueil > Science de la terre, eau et environnement > LARHYSS Journal > Numéro 08 > Numéro 08

Numéro 08

Articles de cette rubrique


LA PROBLEMATIQUE DE L’EAU EN ALGERIE DU NORD

L’eau est menacée dans sa qualité et dans sa quantité. Malgré la construction de
nouveaux barrages et le recours au dessalement, l’Algérie enregistrera un déficit
en eau de 1 milliard de m3
d’ici l’an 2025. La seule région qui semble échapper
au déficit à cet horizon, est la région hydrographique du Constantinois -
Seybouse - Mellègue, sachant qu’elle était déficitaire à l’horizon 2000 et a pu
résorber ce déficit grâce au volume régularisable élevé assuré par les barrages
en construction. A titre d’exemple, le barrage de Beni Haroun permet de
régulariser un volume de 432 millions de m3
. Les régions de l’Algérois-
Soummam- Hodna et l’Oranie-Chott - Chergui sont déficitaires, ce qui a
engendré une diminution des eaux destinées à l’irrigation dans le but de
privilégier l’alimentation en eau potable (A.E.P) dans ces régions. Ce déficit
sera beaucoup plus accentué au niveau des régions de Cheliff-Zahras et de
l’Algérois-Soummam-Hodna à l’horizon 2025. La confrontation entre
ressources - besoins est un indicatif révélateur et très significatif qui nous
oriente quant à l’avenir de la politique de l’eau que nous menons afin
d’atténuer l’effet du déficit. Il est clair que l’Algérie du nord enregistre d’un
coté, un manque énorme en ressources au moment même ou les besoins
augmentent et d’un autre coté, le volume d’eau mobilisable est en diminution.
Ceci est dû aux différents problèmes naturels ou humains qui touchent les sites
susceptibles de capter les eaux. Nous examinons dans cette étude les principaux
problèmes techniques qui affectent la quantité et la qualité des ressources en
eau. Il s’agit de l’envasement des barrages, l’évaporation des lacs de barrages,
les fuites à travers les rives et les fondations des barrages, l’eutrophisation des
eaux de barrages et l’intrusion des eaux marines dans les aquifères côtiers.
Partant de ce constat, nous proposons une série de suggestions dans le but de
sauvegarder nos ressources mobilisées, tout en tentant de les augmenter au maximum, dans la mesure du possible, ce qui aura pour effet la baisse du déficit
et le relèvement du taux de satisfaction. En ce sens, notre but est l’amélioration
de la situation actuelle et future afin d’arriver au stade d’équilibre.



POLLUTION PHYSICO-CHIMIQUE DES EAUX DE BARRAGE DE LA REGION D’EL TARF. IMPACT SUR LA CHLORATION

Les barrages de Mexa et Chefia, situés prés de la ville d’El Tarf, sont utilisés
aussi bien pour l’alimentation en eau potable que pour l’irrigation.
L’objectif de notre travail est de décrire et de quantifier la pollution minérale et
organique de ces eaux et son impact sur un traitement physico-chimique, la
chloration.
Nos essais en laboratoire ont pu montrer que la turbidité de ces eaux était élevée
et que leur composition minérale était variée et d’origines diverses. La pollution
d’origine organique apparaît comme considérable du fait d’une pollution
naturelle mais aussi de pollution d’origine exogène. Les substances humiques
sont prépondérantes dans la charge organique de ces eaux de surface qui est
déterminée par différents paramètres physico-chimiques globaux.
L’application de la chloration sous des conditions contrôlées (dose de chlore,
temps de contact) aboutit ainsi à des potentiels en consommation en chlore
élevés du fait de la présence de nombreux polluants réactifs vis-à-vis du chlore.
En particulier, l’action du chlore sur le matériel humique aquatique pourra se
traduire par la formation de divers sous-produits tels que les composés
organohalogénés qui sont suspectés d’être mutagènes et même cancérigènes vis-
à-vis de l’être humain.



L’IRRIGATION ET LE RISQUE DE POLLUTION SALINE. EXEMPLE DES EAUX SOUTERRAINES DE L’AQUIFERE MIOCENE DE LA PLAINE D’EL MA EL ABIOD.

Dans le sous bassin versant d’El Ma El Abiod (Est algérien), les activités
anthropiques déployées dans la plaine ont d’importantes répercussions sur les
équilibres hydrauliques, hydrochimiques et biologiques qui conditionnent
l’avenir socio-économique de la région. La pollution dans le secteur d’étude est
provoquée par les rejets thermiques, chimiques et organiques par voie humide
ou atmosphérique. Les rejets contenus dans l’eau peuvent perturber le
développement physique des plantes par l’absorption de l’eau qui agit sur le
processus osmotique, ou chimiquement par des réactions métaboliques telles
que celles causées par les constituants toxiques.
Une analyse hydrochimique a été réalisée dans 110 puits et forages répartis sur
l’ensemble de la plaine d’El Ma El Abiod. Ces analyses ont concerné les
concentrations en éléments majeurs dans les eaux de l’aquifère des sables
miocènes ; la période d’échantillonnage a été répartie sur quatre ans (2000-
2004). L’interprétation de ces analyses permettra d’établir les cartes d’aptitude
des eaux à l’irrigation de la région.



SCHEMAS A CAPTURES DE CHOCS POUR LA SIMULATION NUMERIQUE DES ECOULEMENTS A SURFACE LIBRE

La présente étude est une contribution à la simulation des écoulements de
surface en résolvant le système d’équations hyperboliques et non linéaires de
Saint-Venant. En effet, la résolution analytique de ces équations paraît
impossible, mais la résolution numérique est maintenant tout à fait courante
grâce au développement de nouvelles méthodes numériques ainsi qu’à la
capacité de plus en plus importante de la mémoire des calculateurs.
Pour des raisons de stabilité et de précision, la méthode des volumes finis a été
appliquée au cours de la présente étude. Une classe de méthodes, basées
essentiellement sur la résolution du problème de Riemann, a été retenue et
concerne les schémas à capture de chocs.
Les tests d’applications aux écoulements permanents et transitoires par cette
approche numérique confirment sa pertinence et sa stabilité.



Caractérisation physico-chimique des eaux de la nappe alluviale du haut Sebou en aval de sa confluence avec oued FES

Les eaux souterraines de la nappe alluviale du Haut Sebou constituent actuellement les seules ressources pour l’alimentation en eau potable d’une grande partie de la population rurale. La nappe étudiée est située dans le Sebou amont entre ses deux confluences respectives avec l’oued Inaouène et l’oued Fès. Pour mettre en évidence un potentiel impact négatif des eaux de Sebou, majoritairement polluées par les rejets liquides de la ville de Fès, sur les eaux de cette nappe alluviale, cette étude a envisagé de faire une caractérisation physico-chimique des eaux souterraines de cette nappe. L’analyse d’un certain nombre de paramètres indicateurs de la pollution des eaux (T°C, pH, conductivité électrique, dureté totale, sulfates, orthophosphates, DBO5, oxygène dissous et les composés azotés) a révélé que les teneurs en ces éléments restent toutefois faibles et n’indiquent pas, pour la plupart, un risque de pollution majeure des eaux de la nappe alluviale par les eaux du Sebou. Cependant, les puits situés à proximité de celui-ci montrent des concentrations élevées en ces éléments.



EFFET DE LA MARCHE POSITIVE SUR LE RESSAUT HYDRAULIQUE DANS UN CANAL TRIANGULAIRE

L’étude se propose d’analyser expérimentalement, les caractéristiques du ressaut
hydrauliques forcé par marche positive, évoluant dans un canal triangulaire à
angle d’ouverture de 90°. L’objectif principal de cette étude est de trouver les
relations fonctionnelles, exprimées en termes adimensionnels, liant ces
caractéristiques. Une étude comparative avec l’approche de Debabèche et
Achour (2007) sera également proposée.



LA GESTION DES RESSOURCES EN EAU FACE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES. CAS DU BASSIN TENSIFT(MAROC) .

Le changement climatique deviendra sans aucun doute un sujet de
préoccupation grandissante des professionnels de l’eau au Maroc comme dans
toutes les régions du globe. Le bassin Tensift, un des plus importants bassins du
Maroc, souffre déjà du problème de raréfaction des ressources en eau. Allié au
risque de réduction de ces ressources avec les changements climatiques, ce
problème exige un nouveau mode de pensée en matière des orientations et
stratégies de développement socioéconomique.
Après avoir décelé les changements climatiques enregistrés dernièrement, le
travail vise, à donner les projections de réduction de précipitations à l’horizon
de 2020 dans le bassin Tensift, en s’outillant de modèles de circulation général,
MAGICC SCENGEN et à discuter les grands enjeux relatifs à l’allocation des
ressources en eau dans ce bassin.



ELIMINATION DU PYROGALLOL ET DU PHLOROGLUCINOL PAR LE SULFATE D’ALUMINIUM ET EFFET DE LA MINERALISATION .

L’objectif de cette étude est d’observer l’efficacité de la coagulation-floculation
par le sulfate d’aluminium sur l’élimination de composés organiques
trihydroxylés. Les essais de Jar-test ont été réalisés sur le phloroglucinol et le
pyrogallol dissous dans l’eau distillée. Les résultats obtenus indiquent que
l’efficacité du procédé dépend de la structure du composé organique ainsi que
des paramètres réactionnels (Dose de coagulant, pH, minéralisation du milieu de
dilution). Les principaux mécanismes seraient soit une adsorption physique, soit
un échange de ligand ou une complexation à la surface des flocs d’hydroxydes
d’aluminium.



| info visites 2338805

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 08   ?

Creative Commons License