WEBREVIEW
Accueil > Science et Technologie > Science des matériaux > Volume 02 > Volume 02

Volume 02

Articles de cette rubrique


Adsorption du cuivre Cu(II) en solution par l’argile brute et activée de la région de Tiout-Naama sud-ouest algérien

Dans cette étude, nous avons procédé à l’élimination des ions de cuivre Cu(II) en solution par adsorption sur l’argile de la région de Tiout –Naama. Cette argile a été utilisée ‚ a l’état brute puis activé. L’activation de l’argile est effectuée par voie chimique par de l’acide sulfurique a température ambiante. Plusieurs paramètres ont été étudiés, tels que, l’effet de la dose de l’argile brute et activée, du temps d’agitation, du PH et de la teneur initiale en cuivre. Nos résultats ont montré que l’équilibre est atteint pendant un temps de contact de 20 min, que le pouvoir de rétention du cuivre sur l’argile brute et activée augmente avec, le pH, la quantité de l’argile et la dose d’adsorbat. Les isothermes d’adsorption et les études cinétiques montrent que ces supports argileux sont de bons adsorbants pour le cuivre en solution.



Authentification et Identification de Visages basées sur les Ondelettes et les Réseaux de Neurones.

Notre but est de concevoir un système d’authentification d’identité qui soit facile et peu coûteux dans l’implémentation utilisant une modalité biométrique particulière (le visage humain). Notre application contient deux classes : à savoir d’une part les clients et d’autre part les imposteurs de la base de données XM2VTS . Notre étude est basée sur la DWT associée à l’ACP d’une part et aux réseaux de neurones d’autre part. Les taux d’erreurs ont été calculés dans deux ensembles d’abord dans un ensemble d’évaluation, qui va permettre de fixer plus ou moins le TEE en faisant varier les paramètres d’acceptation et de rejet du système. Ensuite dans un ensemble de test en utilisant les paramètres fixés précédemment. Ainsi, on peut vérifier la robustesse du système d’authentification. Nous avons utilisé deux méthodes de classification associées à l’ACP : i) classification basée sur la mesure de similarité qui nous donne des résultats fonctionnant dans le domaine de haute sécurité. D’après les résultats obtenus L1 et L2 s’avèrent les meilleures distances pour la discrimination entre le client et l’imposteur dans le cas de L1 TEE = 11.5 pour un nombre de paramètres caractéristiques Np= 40 avec un TFA= 9 et un TFR=15.32. En utilisant la distance L2 TEE=12.72 pour un Np= 80, avec un TFA=30 et TFR= 11.56. ii) Nous avons aussi utilisé le réseau de neurones pour la classification et des résultats plus satisfaisants ont été obtenus. Nous arrivons à un TFA = 5 et un TFR= 57 et avec la normalisation un TFA = 12 et un TFR = 23 pour un Np = 60



Mécanisme de branchement et précipitation lamellaire dans l’alliage Cu-7, 5 àt. % In Branching mechanism and lamellar precipitation in the Cu-7, 5 at. % In alloy

L’intérêt de ce travail est la mise en évidence d’une part de l’effet de la déformation plastique sur les mécanismes gouvernant la précipitation discontinue et d’autre part la morphologie du précipité lamellaire dans l’alliage Cu-7,5 at.% In. Différentes techniques d’analyses ont été utilisées à cet égard tels que : la microscopie optique, l’analyse thermique différentielle et la microscopie électronique à transmission (MET). Les résultats obtenus lors du vieillissement de l’alliage Cu-7,5 at.% In à 400 °C, sont cohérents entre eux et confirment plusieurs travaux consacrés à ce domaine, tels que le développement des précipités lamellaires à partir d’un joint de grain, différentes orientations des lamelles dans la même cellule ont été aussi observées. La réaction discontinue peut se développer aussi dans les joints de d’interphases et dont le mode favorable de multiplication des lamelles est le mécanisme de branchement.



La résistivité d’une diode au silicium utilisée comme détecteur de particules

La résistivité (ρ) d’une structure p+nn+ au silicium, utilisée comme détecteur de particules travaillant dans un environnement hostile et soumis à de fortes fluences, est simulé numériquement en utilisant la méthode des différences finies. Lorsque cette jonction est soumise à des fortes radiations, des défauts structuraux sont créés qui ont des effets indésirables et peuvent dégrader les performances des détecteurs. Ces défauts se manifestent comme des pièges accepteurs et des centres de génération-recombinaison (g-r).
La résistivité augmente avec l’augmentation de la densité du piège accepteur pour atteindre la résistivité intrinsèque (maximale).



Méthode autoréférentielle pour automatisation des images Moiré en vue des applications en métrologie tridimensionnelle-2D-3D

L’aspect qui prédomine et dicte la vision de ce travail est formé par les basses fréquences spatiales susceptibles d’apparaître dans la combinaison des répartitions lumineuses à caractère périodiques. On décrit une méthode qui permet la prédétermination précise de la localisation des franges en interférométrie moiré. Nous présentons, dans cet article, l’analyse de la formation des franges moiré résultant de la superposition de deux réseaux de périodes identiques non en contact. La méthode utilise la notion du chemin optique ; elle est valable lorsque l’objet est éclairé par une source incohérente (projecteur), ou cohérente (un laser).
Divers cas d’application sont traités de façon complète, objets plans, cylindriques et sphériques et aussi des surfaces convexes et concaves.
Les prédéterminations théoriques ont été confrontées par l’expérience.



| info visites 2325570

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Science des matériaux  Suivre la vie du site Volume 02   ?

Creative Commons License