WEBREVIEW
Accueil > Science et Technologie > NATURE & TECHNOLOGIE > Numéro 11 > volume A > volume A

volume A

Articles de cette rubrique


Réaction de conversion du gaz à l’eau sur catalyseurs à base de fer de type hydroxydes doubles lamellaires

Les solides de type Hydroxydes Doubles Lamellaires élaborés par co-précipitation : Fe-Mg-HDL, Fe-Cu-HDL- 2 ont été caractérisés par diffraction des Rayons X, Analyse chimique, Thermogravimétrie et la méthode BET puis testés en réaction CO + H2O dans le domaine de températures 150- 450°C sous 1 atmosphère. La structure caractéristique des hydrotalcites élaborés, recherchée initialement, est confirmée par diffraction des rayons X. Les catalyseurs de type hydrotalcites doubles lamellaires testés en réaction de conversion de CO en CO2 sont actifs dès les premières minutes de mise en contact avec le mélange réactionnel. Les meilleures conversions sont obtenues aux températures avoisinant les 450°C sur des catalyseurs prétraités et pour des rapports molaires élevés. Il est, également, constaté que les catalyseurs HDL conservent toute leur activité initiale après 4 h de réaction à 450°C. Ce qui permet de classer ces systèmes dans la catégorie des catalyseurs thermiquement stables aux hautes températures



Extraction, caractérisation et identification de quelques métabolites secondaires actifs de la mélisse (Melissa officinalis L.)

Le but de notre étude est d’apporter des éléments de connaissances chimiques relatifs à une plante à caractère thérapeutique « Melissa officinalis L. ».
L’aspect macroscopique de la plante a mis en évidence la présence d’un tapis de poils épidermique sur la tige, les feuilles, le pétiole et le calice et la corolle des fleurs.
Des coupes microscopiques au niveau des tiges, feuilles et pétioles par la technique de double coloration (vert de méthyle-rouge Congo) ont révélé la présence de structures sécrétrices superficielles (poils épidermiques à tête vésiculaire).
L’extraction de l’huile essentielle de la plante, accomplie par le procédé de l’entraînement à la vapeur d’eau avant la floraison, a donné un rendement de 0,17%.
L’utilisation de la chromatographie gazeuse couplée à la spectrophotométrie de masse nous a permis de connaître la composition qualitative de l’huile essentielle de la plante (citral, oxyde de caryophyllene, bergamotene et citronellyl acétate).
L’extraction des composés non volatils par le soxhlet a donné 10,86% des composés apolaires et 37,17% des composés polaires.
L’extraction de certains principes actifs par la macération a permis de quantifier une teneur de 7.6% de tanins et 0.6% d’hétérosides flavoniques, conferant ainsi à cette plante différentes propriétés thérapeutiques



| info visites 2335578

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 11  Suivre la vie du site volume A   ?

Creative Commons License