WEBREVIEW
Accueil > Science et Technologie > NATURE & TECHNOLOGIE > Numéro 11 > volume B > volume B

volume B

Articles de cette rubrique


Effet du peroxyde d’hydrogène et de la thiourée sur la composition biochimique des tubercules de pomme de terre (Solanum tuberosum L.)

Dans cet essai sont examinés les effets de deux substances, le peroxyde d’hydrogène et la thiourée appliquées (trempage) sur des tubercules qui sont utilisés dans une deuxième étape comme semence pour une ultérieure culture en plein champ. Les deux substances appliquées sur les tubercules mères ont amélioré la tubérisation et la qualité des tubercules fils. En effet, le peroxyde d’hydrogène et la thiourée ont augmenté la synthèse des sucres réducteurs totaux dans les feuilles, ce qui se traduit par un enrichissement des tubercules en amidon (jusqu’à 16% par la thiourée 250 mM) et en protéines solubles.



Effet du stress hydrique sur les critères physiologiques et biochimiques chez neuf génotypes de pois chiche (Cicer arietinum L.)

Le pois chiche (Cicer arietinum L,) est une espèce largement cultivée à travers le monde. La sécheresse est un facteur important dans la faible productivité du pois chiche. La valeur des pertes causées par ce fléau est estimée à 1,2 milliards de dollars dans le monde. L’augmentation des rendements passerait obligatoirement par l’utilisation de variétés tolérantes aux stress hydrique. L’objectif de ce travail est d’étudier quelques réponses physiologiques et biochimiques à la sècheresse de cette espèce et d’évaluer la contribution du facteur génétique à l’amélioration de la tolérance du pois chiche à la sécheresse.



Comportement physiologique du sparte (Lygeum spartum L.) en milieu salé

Le sparte (Lygeum spartum L.) est une plante d’une grande valeur écologique (contre la désertification) et économique (surtout dans l’industrie papetière). Il fait partie des espèces graminées vivaces des steppes salées algériennes. Son comportement physiologique vis-à-vis du NaCl (0, 50 et 100 mM) a été étudié au stade jeune en milieu hydroponique et en conditions contrôlées. Après deux semaines de traitement, seule la concentration de 100 mM NaCl réduit la croissance. L’ajustement osmotique chez cette espèce est associé à une importante accumulation de sodium (Na+) et de chlore (Cl-), alors que l’accumulation des sucres soluble ne contribue que partiellement à l’osmo-régulation. Cette espèce peut être employée pour le repeuplement des terres pastorales affectées par la salinité, en vue de leur réhabilitation.



La tache septorienne du blé : Première signalisation de la présence en Algérie des deux Mating types du téleomorphe Mycosphaerella graminicola (Fuckel) Schröter, (anamorphe : Septoria tritici Rob. ex Desm.) et diversité phénotypique de l’agent pathogène

La culture du blé reste fortement attaquée en Algérie par la tache septorienne (septoriose) causée par Mycosphaerella graminicola (anamorphe = Septoria tritici). Ce pathogène s’est montré très préjudiciable au cours des dernières décennies, pouvant réduire les rendements de plus de 60%. Cependant, aucun des travaux réalisés n’a jamais signalé la présence du téléomorphe M. graminicola en Algérie, principale source de variabilité du pathogène. Aussi, dans une première approche, l’étude de la diversité phénotypique de ce pathogène a porté sur une collection de 27 isolats dont 23 sont issus du blé dur et 4 du blé tendre, obtenus des régions Centre (Mitidja, Kabylie) et région Est (Constantine, Annaba). Les résultats ont montré une variabilité des isolats sur le plan cultural, morphologique et pathologique. Dans une deuxième partie, des confrontations
d’isolats réalisés deux à deux ont permis pour deux couples l’obtention de pseudothèces, indiquant l’existence en Algérie des deux mating types compatibles nécessaires à la formation du téléomorphe. Ces résultats supposent donc la possibilité de formation de la reproduction sexuée dans les cultures, chose qui n’a jamais été observée à ce jour en Algérie.



Effet des différents types d’auxines sur l’enracinement des boutures du jojoba (Simmondsia chinensis L.)

Des boutures semi-ligneuses du jojoba (Simmondsia chinensis L.) ont été traitées par trois auxines : Acide Indole-3 Acétique (AIA), Acide Indole 3-Butyrique (AIB) et Acide Naphtalène Acétique (ANA) avec des concentrations de : 0, 1250, 2500, 5000, 10000 et 20000 ppm et placées dans une chambre de culture à une température de 25°C à une humidité relative de 90 % en utilisant un substrat à base de sable et de tourbe noire (1/1 ; v/v). Les résultats obtenus montrent que l’enracinement des boutures traitées est nettement meilleur que celui des boutures non traitées (témoins). Le meilleur taux d’enracinement a été obtenue chez les boutures traitées par l’AIB à une concentration de 2500 ppm avec un taux de 68%, suivi par des boutures traitées par l’AIB à 5000 ppm et l’AIA à 1250 ppm avec des taux respectifs de 62 % et de 52,6 %, alors que le taux d’enracinement le plus faible soit 27,56%, a été enregistré chez les boutures traitées par l’ANA à une concentration de 1250 ppm. Le nombre de feuilles le plus élevé (6) a été noté chez les boutures traitées par l’AIB à des concentrations de 2500 et 5000 ppm, et par l’AIA et l’ANA à 1250 ppm. Le plus grand nombre de racines produites par bouture a été enregistré chez les boutures traitées par l’AIB à une concentration de 10000 ppm avec 23 racines, alors que la longueur maximale de la racine principale (5cm) a été notée chez les boutures traitées par l’AIA à une concentration de 5000 ppm. Le poids sec des racines était plus important chez les boutures qui avaient plus d’aptitude à l’enracinement. Les mesures effectuées ont montré que la nature et la concentration de l’auxine utilisée pour induire la rhizogenèse à une influence statistiquement significative sur le processus d’enracinement des boutures semi-ligneuses du jojoba.



Quality assessment of marketed eggs in Eastern Algeria

The objective of this study was to compare eggs quality between industrial and local chickens in four departments of Eastern Algeria (Bejaia, Jijel, Mila and Setif). A total of 4748 eggs were bought from three marketing channels as following : shops (1184), public markets (2757) and supermarkets (807). The percentage of stained eggs was significantly different (P<0.001) between industrial (15.25%) and local eggs (27.61%). A significant difference (P<0.05) was observed between industrial and local egg weight (61.01 vs 53.28g), egg shell weight (7.10 vs 6.30g), albumen weight (37.44 vs 29.69g), albumen percentage (61.34 vs 55.71%), shell thickness (0.381 vs 0.325mm). However, yolk weight (6.10 vs 6.30g), yolk percentage (27.06 vs 32.44%), shell percentage (11.60 vs 11.89%), yolk/albumen ratio (0.44 vs 0.58), albumen height (5.27 vs 5.93mm), Haugh unit (69.12 vs 77.80), yolk color (9.52 vs 10.94) and egg price (7.67 vs 12.84DA) of local chicken were significantly (P<0.01) higher than in the case of industrial hen. Marketing channels affected significantly (P<0.01) egg weight, yolk weight, albumen weight, albumen height and price of a total studied eggs. Egg weight (59.03g) and egg price (10.87DA) from supermarkets were the highest. Eggs of local hens presented according to the national preference, interesting quality criteria such as freshness, yolk/albumen ratio and yolk color.



Influence du génotype, du type d’explant et de la balance hormonale sur la callogenèse chez le pois chiche (Cicer arietinum L.)

La callogenèse chez Cicer arietinum étant définie de nature récalcitrante, une étude est entreprise afin de déterminer les conditions favorables à une expression optimale du pouvoir callogène. Des explants d’entrenoeuds et de folioles de 4 génotypes de pois chiche, ICC 3996 C, Zouaoui, INRA 199 et Bousahla sont mis en culture sur le milieu MS (Murashige et Skoog) additionné de balances hormonales d’auxines (acide 2, 4- dichlorophenoxyacétique, acide naphtylacétique) et de cytokinine (6 benzylaminopurine). L’analyse des résultats obtenus après un mois de culture révèle l’influence des effets individuels et interactifs des trois facteurs, génotype, source de l’explant et la combinaison hormonale choisie. Le génotype Zouaoui a montré une meilleure réactivité par rapport à ICC 3996 C, INRA 199 et Bousahla. Les explants d’entrenoeuds se montrent plus callogène que les folioles. Une meilleure callogenèse est obtenue avec les milieux de culture additionnés d’auxine et de cytokinine combinées (MS7, MS14) comparé à ceux contenant seulement des hormones auxiniques (MS1, MS5, MS11).



| info visites 2128185

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 11  Suivre la vie du site volume B   ?

Creative Commons License