WEBREVIEW
Accueil > Science de la terre, eau et environnement > Edil.InF-Eau > Numéro 06 > Numéro 06

Numéro 06

Articles de cette rubrique


Epuration des eaux usées par lagunage : Cas pratique de la ville in-amguel

Le lagunage est un mode d’épuration qui présente des avantages très appréciables. Il existe le lagunage naturel ou l’épuration se déroule naturellement par passage de l’eau dans une succession de bassins. Ce passage est gravitaire et dépend uniquement du niveau de l’eau dans le bassin. Le lagunage aéré peut être réduit de moitié en réalisant l’oxygénation dans le premier bassin par des aérateurs mécaniques ou par diffuseurs d’air. Le système d’épuration prévu à l’implantation dans la ville de In-amguel recevra des affluents d’origine domestique. Ces eaux seront issues d’un réseau du type unitaire. Au vu de la politique d’assainissement des eaux initiées par les autorités du pays et au vu des programmes d’inscription, il est estimé que le taux de raccordement à un réseau d’égouttage pour l’ensemble de la population à l’horizon 2015 atteindrait les 100.



Réalisation des eaux traitées par les systèmes d"épuration

La réutilisation des eaux traitées par les différents systèmes d’épuration est indispensable. Pour cela, un certain nombre d’actions devraient être engagées pour une meilleure adaptation de l’eau traiter aux fins voulues. On distinguera des actions de court terme : détermination qualitative et quantitative des eaux à la sortie des systèmes d’épuration, et l’étude des différentes possibilités de réutilisation dans l’industrie et dans l’agriculture. Pour les cations moyens et long terme, il s’agit de déterminer la quantité et la qualité des eaux à l’entrée des systèmes d’épuration. Sur la base des résultats concernant l’entrée et la sortie de ces systèmes, il sera possible de mesurer les performances des installations et leur aptitude à atteindre la qualité requise et suivre les recommandations pour une meilleur exploitation.



Situation de l’assainissement dans la willaya de Bejaia

D’après une enquête établie en 1992 par le service de la direction de l’hydraulique à la willaya de Bejaia il en ressort que sur 700 centres recensés 352 sont dates d’un réseau d’assainissement public ensuite tout les chefs lieux disposent d’un réseau avec un taux de raccordement varient entre 80 et 97 ainsi on compare le linéaire de coréalisation entre L’A.E.P et l’assainissement on remarque que la préoccupation de collectivités locales est plus tournée vers la satisfaction des besoins en eau que vers l’évacuation des eaux usés pour parer a ces insuffisances le plan d’action de réalisation , 1989-1993 est récapitulé en nombre d’opération 156 pour un investissement de 1.167.227.000,00 . Le volet de la pollution et épuration est vu en ce constat le domaine d’épuration et de lutte contre la pollution et l’importance de d’effet à relever pour améliorer le cadre de vie du citoyen et le milieu naturel. Au niveau technique, élaborer des normes techniques relatives à la construction de ces ouvrages et au contrôle des performances, au niveau de l’exploitation il est communément admis qu’un ouvrage de traitement n’est capable de bonne performance, au niveau du financement les ouvrages doivent bénéficier d’un financement sur le budget de l’état.



| info visites 2338805

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site Edil.InF-Eau  Suivre la vie du site Numéro 06   ?

Creative Commons License