WEBREVIEW
Accueil > Géographie > Bulletin des Sciences Géographiques > Numéro 11 > Numéro 11

Numéro 11

Articles de cette rubrique


First Order Gravity Network of Belgium

Entre 1998 et 2001 l’Observatoire Royal de Belgique et l’institution nationale de géographie ont exécutés plusieurs compagnes de la gravité pour établir un nouveau réseau de la gravité de base belge. Il y a 41 point de base, l’échelle est bien contrainte par 8 stations de la gravité absolue. Neuf gravimètres ont été utilisés sur le champ. Les données ont été réduites dans un ajustement commun, des facteurs de l’échelle ont été déterminés par chaque instrument, l’erreur RMS sur le poids de l’unité à atteint 19 ugal, et l’erreur RMS sur les points de gravité aligne entre 4 ugal et 10 ugal, les résultats montrent les distorsions d’un réseau de la référence antérieur réalisé en 1978.



La qualité dans une base de données géographiques. Définir la qualité initiale

La qualité d’une base de données géographiques, concepts et terminologie, c’est la mise en œuvre des contrôles prouvant l’atteinte des exigences de qualité définies dans les spécifications entrain la description de procédures. Ces procédures s’inscrivent dans la description des processus qui relèvent de l’assurance qualité et la pérennité de la production de la base de données. Pour atteindre cette qualité, il bascule la qualité d’un produit vers la qualité de l’entreprise. La direction peut choisir comme référence les normes ISO 9000 version 2000, système de management de la qualité qui proposent à l’organisation, une démarche d’amélioration continuée.



Cartographie 3D par le levé laser aéroporté

Le Laser aéroporté est une technique qui fait son apparition de manière opérationnelle au cours de ces dix dernières années. Il est maintenant fréquemment utilisé pour des applications diverses intéressant des corps de métier visant à restituer des paysages en 3D. Cette technique s’appuie sur un principe de fonctionnement simple, Il s’agit de déterminer les coordonnées 3D de points au sol avec une grande fréquence en mesurant la distance qui les sépare d’un avion ou un hélicoptère. Ce système fournit des résultats précis intrinsèquement, mais il est fortement dépendant d’un emploi adapté de GPS et l’INS, qui peuvent induire des erreurs planimétriques non négligeable. Des vols tests avec différents systèmes d’acquisition sur des paysages varies ont été effectué avec la participation l’Institut Géographique de la France. Les résultats obtenus ont prouvés l’efficacité indéniable de cette technique qui associé à la fois rapidité d’acquisition et précision. En matière de cartographie 3D il ne peut pas affirmer que les systèmes aéroportés fournissent de meilleurs résultats que les systèmes imageurs. Les deux techniques se présente à priori plutôt comme complémentaires que comme concurrentes.



Cartographie des ressources éoliennes de l’Algérie

L’estimation des ressources éoliennes d’un pays est sans doute l’étape la plus importante avant d’envisager l’exploitation de cette ressource. Deux approches sont proposées, la première consiste à tracer des cartes préliminaires de vitesse de vent à partir d’une interpolation géographique des données météorologique de vent des stations réparties à travers le territoire national. La seconde qui est plus précise, consiste à utiliser une approche numérique basée sur la modélisation de l’écoulement du vent en terrain accidenté. Cette méthode a été appliquée à une partie de Nord- Ouest de l’Algérie, qui montrera avec le temps les effets de la topographie sur l’évolution de la vitesse du vent.



Le rôle des stations mobiles de télémétrie Laser en géodésie spatiale

L’atout de la télémétrie laser est son exactitude. Dans un réseau mondial qui comporte environ 40 stations opérationnelles, plus de la moitie atteignent une exactitude de l’ordre de 1 centimètre. La technique de télémétrie Laser sur satellites est basée sur la mesure précise de temps aller retour d’une impulsion Laser de la terre a un satellite artificiel. Cette information, une fois traitée, permet d’améliorer les connaissances dans plusieurs domaines tels que la géodynamique, la gravimétrie, l’orbitographie, mécanique, céleste..., en relation directe avec le développement des nations.



Structure de réactivation dans l’Atlas Saharien (Djebel Amour, Algérie) : d’après l’analyse d’image SPOT et LANSAT- TM

Les premiers satellites Landsat munis des capteurs MSS, se sont avérés utiles en géologie à leur vue synoptique permettent des analyses d’ensemble, par contre les nouveaux capteurs passifs Landest-TM et SPOT ont par leur résolution spatiale, la capacité de saisir plus de détail et d’aborder des études structurales plus fines, tout en gardent l’effet synoptique. L’objectif de cette application dans la région de Djebel Amour de l’Atlas saharien est de mettre en évidence l’analyse combinée d’images SPOT et des images Landest-TM de télédétection à haute résolution ; premièrement des anticlinaux éjectifs à matériel jurassique orientés N° 45 N°50 et failles le long des axes, et deuxièmement des variations d’épaisseurs et des discordances progressives associées à ces failles. Ces anticlinaux sont le résultat de jeux de failles successifs, extensifs Syn- sédimentaire puis compressifs. Ce modèle de formation a été déjà proposé pour le Haut Atlas au Maroc. Dans l’Atlas saharien, ce sont autre fois les niveaux stratigraphiques supérieurs qui sont observés. Cette comparaison permet de proposer un modèle de formation complémentaire à celui déjà envisagé pour haut Atlas.



Hydrologie de la plaine de la Mitidja Orientale (Algérie)

Ce travail a pour thème l’étude hydrologique d’un complexe alluvionnaire en zone côtière Méditerranéenne. Une modélisation des écoulements souterrains de la nappe illuviale de la Mitidja Orientale a été proposée à l’aide d’un programme de simulation numérique‘ ASM’ a différences finies. Il s’agit d’une simulation transitoire appliquée en phase prévisionnelle pour simuler d’une part une sécheresse graduelle, d’autre part une alimentation artificielle localisée à partir des eaux de barrage de Kaddara. Les hypothèses hydrologiques choisies sont porté sur l’estimation des flux d’échange et des niveaux à potentiel imposé permettent l’établissement d’un bilan hydrologique de la nappe alluviale. Une alimentation de 1,42 m/3s provient des précipitations et l’infiltration des eaux d’irrigation de massif Blidéen et des Oueds El- Harrach et Hamiz. Les débits sortant de la nappe sont de l’ordre de 1,472m3/s un déstockage de 0,05 m3/s (négligeable) montre un aquifère proche de l’équilibre. L’effet d’une sécheresse prolongée graduelle a montré une diminution appréciable du niveau piézomitrique de 2,5m dans la maille 23/9 (champ de captage de Hamiz) la recherche de la nappe par une alimentation artificielle a partir des eaux de barrage de Kaddara semble possible et concluante.



L’érosion ravinante sur terre agricole Medéa/ Algérie

L’érosion hydrique est un problème sérieux dans la région de Médéa (Haouch Zagara, Ouzera). Avant l’installation du village agricole, la région était couverte de vignoble qui maintenait et protégeait la couverture pédologie. Actuellement, l’éclaircie de la surface est des pratiques culturelles intensives et inappropriées à la sévérité des paysages contribuent à une érosive accrue qui détériore les sols de façon irréversible. Les travaux de génie civil au niveau de la route ont crée une grande ravine, ainsi, l’évolution du versant, densément peuplé pose de plus en plus de questions quand à l’avenir de ces milieux et de sociétés. Les bordures de la route inquiètent à juste les riverains qui voient leurs champs cultivés au leurs prés peu à peu grignotés par les écoulements, également, un grand glissement de terrain apparaît à l’aval de ce village, pour trouver les solutions aux problèmes posés, ils étudient l’évolution du fonctionnement de ravine, la restauration de la ravine qui est considérée comme l’une des actions à entreprendre pour l’entretien du glissement de terrain.



| info visites 2118750

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géographie  Suivre la vie du site Bulletin des Sciences Géographiques  Suivre la vie du site Numéro 11   ?

Creative Commons License