WEBREVIEW
Accueil > Agronomie > Recherche Agronomique > Numéro 10 > Numéro 10

Numéro 10

Articles de cette rubrique


Facteurs Agrotechniques Damlioration De La Productivité

Le blé dur, Triticum durum (Desf) est la première céréale cultivée en Algérie. La production actuelle ne couvre que 20 à 25% des besoins. La cause principale de la faiblesse de la production est le niveau bas de la productivité de cette culture pluviale qui ne dépasse en moyenne à l’échelle nationale que 10 qx/ha et 15 à 20 qx/ha au niveau de la zone littorale. Les résultats de plusieurs années de travaux de recherche ont pourtant montré, d’une part, le grand écart qui sépare le productivité actuelle de la productivité possible des variétés en culture et d’autre part la grande marge du progrès que cette culture peut enregistrer si les itinéraires techniques mis au point par la recherche sont adoptés et appliqués par les agriculteurs. Ainsi, la préparation correcte du lit de semences, le semis en lignes, le désherbage chimique, la fertilisation azotée et la lutte contre les maladies fongiques sont les principaux éléments de cet itinéraire qui assure, en zone littorale, une productivité élevée ; soit en moyenne, 30 à 40 qx/ha. Cet article fait une synthèse des travaux de recherche menés sur l’agrotechnie du blé dur entre 1996 et 1998 à la Ferme expérimentale d’oued-smar, située dans la plaine littorale de la Mitdija.



Etude de l’effet du déficit hydrique sur le développement

Cette étude a pour but d’apprécier chez quatre populations de M.truncatula l’effet du déficit hydrique sur le développement et sur le rendement fourrager (feuilles + tiges). Pour cela, les populations ont été semées dans des pots, et ont été soumises durant la phase végétative à deux régimes hydriques ; l’un satisfaisant les besoins en eau de la plante, l’autre étant déficitaire. A la fin de la phase végétative, les plantes ont été déterrées, ainsi la longueur du rameau qui a porté la première fleur, le nombre des ramifications primaires, le nombre des entre-nœuds et le rendement fourrager (feuilles + tiges) ont été évalué. Les résultats obtenus montre que le déficit hydrique a causé des réductions importantes des différents paramètres étudiés chez toutes les populations de M.truncatula. ess, plant development, yield forage.



Étude du comportement de quelques

Dans le but de choisir des populations de légumineuses fourragères convenant à la région de Sétif (les plus adaptées et productives) particulièrement pour les ensemencement des prairies et des jachères, nous avons initié un travail de comportement sur trois populations spontanées d’origine algérienne d’Hedysarum coronarium. Des caractères d’ordre phénologiques, biométriques et agronomique ont été étudiés. Il ressort que la population la plus précoce (Hc3) dont la floraison et la fructification présente une vigueur important et résiste mieux au froid. Par ailleurs, elle produit moins de gousses par plant mais beaucoup de matière sèche et matière verte. La population la plus tardive (Hc1) produit beaucoup de gousses et de graines lourdes mais semble présenter une plus grande sensibilité au froid. En effet, La Hc3 et Hc2 sont respectivement originaires des altitudes suivantes, 580 m et 40 Recherche Agronomique



Étude comparative de quelques caractéristiques chimiques et

L’étude des caractéristiques chimiques et physico-chimiques effectuée sur 15 dromadaires du type « Sahraoui » représentée par 3 tranches d’âges : moins de 2 ans, de 2 à 5 ans et de plus de 5 ans jusqu’à 20 ans ; a fait apparaître une valeur nutritive intéressante proche de celle des autres viandes rouges. Néanmoins, un taux d’eau important existe chez les jeunes (77%), qui diminue chez les plus âgés (74,8%). Cette quantité d’eau rend cette viande sujette à plusieurs altérations microbiennes, donc exigeant une conservation. La teneur en MS est de 23% chez les jeunes et 25,2% chez les dromadaires âgés. La viande est composée d’une teneur importante en protéines, près de 20% de protéines, qui évolue avec l’âge ; une teneur en lipides variant selon l’âge, de 1 à 2% de lipides, un taux de sucre stable de 1,2% et une teneur en cendres, plus ou moins égale pour tous les âges soit 1,13%. L’évolution du pH « post mortem » est légèrement lente par rapport à d’autres espèces, cependant une légère augmentation de la conductivité électrique dans le temps est perceptible.



Le développement rural régional

De nombreux débats émergent en Algérie dans cette phase de post-réformes économiques. La pauvreté en est un qui prend des proportions de plus en plus importantes. Le phénomène de la pauvreté a connu, ces dernières années, une évolution très préoccupante parce qu’il touche de larges couches de la population. En effet, il a été enregistré une dégradation significative du pouvoir d’achat, une aggravation du chômage et un accès de plus en plus difficile aux soins, à l’éducation, à l’habitat, etc. En Algérie, la pauvreté demeure, dans une large mesure, un phénomène rural. Déjà en 1988, plus de 70% de pauvres vivaient en milieu rural (enquête de l’ONS, 1988). Les zones rurales présentent, en effet, un état de rétrécissement de leurs systèmes de reproduction naturelle, économique et sociale, ceci, malgré les maintes actions de développement entreprises par les pouvoirs publics algériens. Il est presque certain que les problèmes de pauvreté et de marginalisation des espaces ruraux devront connaître dans le proche futur, avec l’application effective et systématique des règles de l’économie de marché, une importante amplification, si des mesures qui s’élèvent au rang des politiques ne sont pas prises pour inverser la tendance. Se pose alors la question de savoir par quelle approche la politique de développement rural pourra faire reculer la pauvreté dans les milieux ruraux, tout en veillant à respecter les spécificités, mais aussi les diversités agro-écologiques et socio-économiques que présentent ces espaces ? ural, Diversité régionale



| info visites 2324866

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Agronomie  Suivre la vie du site Recherche Agronomique  Suivre la vie du site Numéro 10   ?

Creative Commons License