WEBREVIEW
Accueil > Science et Technologie > Science et Technologie > Numéro 13 > Numéro 13

Numéro 13

Articles de cette rubrique


Calcul par element fini mixit de la forme optimale de l’arche

L’objectif de ce travail est d’optimiser des fonctionnelles liées à la forme de l’Arche et soumises à des contraintes. La méthode des éléments finis mixtes est très avantageuses pour ce type de problème en mécanique des structures. L’Arche se comporte d’une manière régulière par rapport à la forme ce qui conduit à la mise en ouvre de l’algorithme du gradient projeté.



الفائق التوصيل الكهربائي SmBa2Cu3O7-d على خواص المركب Eu و Sn و Zn تأثير التعويض الجزئي للعناصر

تمت دراسة تأثير التعويض الجزئي لعناصرEu و Sr و Zn في كل من العناصرSm و Ba و Cu على الترتيب على خواص المركب SmBa2Cu3O7-d ذي التوصيلية الكهربائية الفائقة في درجات الحرارة العالية. أظهرت النتائج أن التعويض الجزئي لعنصر اليوروبيوم Eu في عنصر السماريوم Sm أبقى المركب محافظا على هيئة تركيب المعيني القائم بينما أدى إلى زيادة درجة الحرارة الحرجة من K 88 الى 107 K عندما تزداد قيمة التعويض من 0 الى 0.2. أما التعويض الجزئي لعنصر السترونتيوم Sr في عنصر الباريومBa بنسب 0 و 0.1 و 0.2 و 0.3 و 0.4 و 0.5 قد اظهر تشوها في التركيب البلوري و انخفاض في قيم حجم وحدة الخلية و درجة الحرارة الحرجة. أما التعويض الجزئي لعنصر الخارصين Zn في عنصر النحاسCu بنسبة 0.3 قد أدى إلى تشوه كبير جدا في التركيب البلوري و فقدان لخاصية التوصيل الكهربائي الفائق.



Application totalement et bien continus dans les R-espaces

Dans le présent article, nous nous intéressons à l’étude de quelques propriétés de deux classes d’applications présentant d’autres particularités en plus de la continuité et qu’on a nommé applications totalement continues et bien continues. Ces applications sont définies sur les r-espaces dus à Zuzcak généralisant les espaces topologiques usuels



Resolubilite d’operateurs differentiels a coefficients lipschtziens

Nous montrons la résolubilité locale d’opérateurs différentiels linéaire du premier ordre à deux variables et à coefficients Lipschitziens, vérifiant la condition (P) de Trèves-Nirenberg, en modifiant légèrement la technique utilisée pour le même but par Hounie J. [3].



التعمير العفوي بين الرفض والإدماج

شكل انتشار التعمير العفوي حول المدن الجزائرية في منطقة الحضنة ظاهرة متميزة. فالأمر لم يعد يتعلق ببعض المساكن القصديرية هنا و هناك، بل أصبحت هذه الأخيرة عبارة عن تجمعات حضرية عفوية محاذية للمدينة المخططة. إن حجم الظاهرة يتطلب اليوم حلولا آنية منطقية و قابلة للتطبيق. و تبعا لهذه المعاينة يهدف هذا البحث إلى تصور ميكانيزم للتحكم في النسيج العمرانية العفوية و إدماجها في النسيج الكلي للمدينة، و ذلك بالتعاون مع الفاعلين المحليين و السكان المعنيين. و سيتم ذلك عبر منهجية للمراقبة تستقي قوتها وفاعليتها من القيم السوسيو- ثقافية و الحقائق الاقتصادية التي يعيشها الجزائريون



Dynamique de la fission par les equations de transport

A haute énergie d’excitation, le modèle statistique utilisé pour décrire la compétition entre la fission et l’évaporation de particules légères cesse d’être valable. Le désaccord entre les prédictions du modèle statistique et l’expérience est très grand et atteint jusqu’à trois fois l’ordre de grandeur. Du point de vue physique, la fission est un processus dynamique et pas purement statistique. Un autre outil mathématique est alors introduit : les équations de transport. La description de la dynamique de la fission à l’aide des équations de transport a permis d’obtenir des résultats satisfaisants pour les multiplicités des neutrons. Pour les particules chargées, il faut prendre en compte la déformation et la rotation collective du noyau dans l’évaluation des largeurs d’émission.



Effet des dislocations sur les proprietes electriques et optiques de CdTe

L’effet des dislocations sur les propriétés électriques et optiques de CdTe de type n, pour les faces (111), est un sujet de très grand actualité. Sur des cristaux non intentionnellement dopés, on introduit des dislocations par microindentation. Les mesures de photoluminescence et de capacité-tension ont permis la constatation d’un phénomène de compensation, d’augmentation du gap et la spécification de la nature des défauts ponctuels existants.



Nouvelle possibilite d’etude des alliages metalliques par la methode du frottement interieur

La méthode du frottement intérieur (F.I.) a de grandes perspectives dans l’étude des microprocessus qui se déroulent lors des transformations de structure dans les matériaux. Dans le présent travail nous montrons l’élargissement des possibilités de ce type d’étude à la recherche des effets anomaux et non linéaires liés aux processus transitoires. Une nouvelle méthode d’étude des effets anomaux du frottement intérieur entièrement réalisé au laboratoire, est proposée et ses possibilités sont illustrées sur les alliages Fe-1,7



Application du procede jarosite pour l’elimination du fer contenu dans les residus de zinc de l’unite d’electrolyse de ghzaouet (TLEMCEN)

L’objet de cette étude consiste en l’élimination du fer sous forme de jarosite. Les différents types de jarosites élaborées à base de Na+, NH4+ et K+ ont été identifiées par DRX. Les influences de la concentration de l’agent de précipitation et du temps de contact ont été examinées. Le procédé jarosite développé a été appliqué sur des solutions de lixiviation de zinc de Ghazaouet pour l’élimination du fer. ert directe.



Calcul de la constante dielectrique du manganse Mn et de l’alliage AI88Mn12 a partir des mesures photometriques de la reflectance et de la transmittance

La constance diélectrique du manganèse pur (Mn) et de l’alliage amorphe Al88Mn12 en couches minces est calculée à partir d’un programme élaboré s’appuyant sur leurs mesures photométriques de réflexion et de transmission, effectuées à l’air libre entre 0,5 et 6,2 eV. Le programme calcule l’indice de réfraction complexe du matériau et permet de remonter à sa constante diélectrique. Les solutions fournies par le programme sont obtenues sur toute la gamme d’énergie pour le cas de Mn tandis que pour l’alliage elles sont limitées entre 0,5 et 2 eV. La courbe correspondant à la partie imaginaire de la constante diélectrique du manganèse a un profil similaire à celui des métaux simples ; celle de l’alliage est par contre différente au-delà de 2 eV à cause des transitions électroniques mettant en jeu les états 4d du manganèse dans l’alliage.



| info visites 2325553

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Numéro 13   ?

Creative Commons License